Dans cette ère de grands changements, la transformation du leadership est devenue aussi importante que de savoir écrire ou compter.

La classe moyenne tend à devenir plus affaiblie dans la nouvelle économie. Aidé par la globalisation avec les technologies de robotisation et d’automatisation, le mouvement tend à s’accentuer et à s’accélérer. On estime qu’en Amérique du nord les robots détrôneront plus de 73 millions d’emplois sur un horizon de 5 à 10 ans. Cela représente environ le tiers de la population de travailleurs actifs qui seront soudainement sans emploi et ce, de manière potentiellement permanente.

Il faut s’adapter rapidement car les ordinateurs sont maintenant des incontournables et les employés de la classe moyenne pourraient bien se retrouver dans l’obligation de se satisfaire d’emplois moins rémunérateurs.

Plusieurs secteurs d’activités ont besoin de transformation du leadership

Aucun secteur n’est épargné : la santé, les services bancaires, la finance, les affaires juridiques, le marketing, les relations publiques, la gestion de projets, les télécommunications, l’éducation, le transport et beaucoup d’autres encore. Tous ces emplois subissent des transformations rapides par les technologies. Cela élargira les écarts dans le futur entre « avoir » ou « ne pas avoir ».

Dans notre monde de postpandémie, la polarisation des emplois est une tendance qui s’accroit. On assiste tranquillement à ce qu’on appelle la « disparition de la classe moyenne », ou « vanishing middle ».

Les changements dans la répartition des emplois représentent une transformation économique, politique et sociale majeure.

Selon un rapport publié en 2021, les économistes David Green et Benjamin Sand ont prévenu que « la disparition de bons emplois dont les salaires peuvent fournir une sécurité financière aux travailleurs(euses) moins éduqués(es) fait planer le spectre d’une société de plus en plus inégalitaire. »

L’économiste du MIT, David Autor, observe que dans la classe moyenne il y aura deux effets différents qui seront en place. En premier la classe moyenne comprimée vers le bas et en deuxième, les gens performants se retrouveront très loin devant et deviendront encore meilleurs.

On pourrait dire que le futur de l’économie est une combinaison de deux extrêmes. Les travailleurs à faible revenu avec de faibles compétences et ceux qui ont des compétences très élevées qui ont les meilleurs revenus; vraiment supérieurs.

L’écart est là. Qu’est-ce que nous pourrions faire pour tirer parti positivement de ce phénomène ? Qu’est-ce qui pourrait être envisagé pour que vous et votre famille pourriez-vous diriger vers le haut ?

Cela dépend de quel côté vous souhaitez-vous retrouver. Nous avons tous un choix à faire à présent. Il s’agit de se rendre indispensable dans cette nouvelle réalité.  

Nous ne pouvons plus penser bouger vers « là où se trouve la rondelle » mais plutôt « se rediriger très rapidement là où elle sera ». Nous devons aller là où sera l’abondance car la technologie bouleverse le monde des affaires. L’écart entre les classes se creuse et cela n’est pas fini. Il y a une hausse entre les inégalités et ce, à travers le monde.

Quelles nouvelles compétences devrions-nous développer pour devenir essentiel?

Développement des compétences
Développement des compétences, essentiel, transformation du leadership, guider, outil informatique, technologie, habileté

Pourquoi ne pas souhaiter être très bien payé, peu importe la crise ou les tendances technologiques ?

Certains parlent de polarisation des compétences pour se retrouver dans la partie du haut. Je vous encourage sérieusement à développer votre leadership. Vous savez cette compétence de guider et de conduire les autres.

La seule chose que les robots, la mécanique technologique ou les outils informatiques ne pourront pas remplacer c’est « l’être humain ».

Les avancements et le déploiement de technologies se font par des humains. Les humains ont surtout besoin de se connecter, d’interagir et d’être dirigés par d’autres humains. Voilà le rôle essentiel que la machine ne pourra pas remplacer. Il semble que les humains ont besoin de leadership d’humains.

Actuellement, le besoin urgent est d’avoir des leaders brillants, compétents et surtout, ayant une intelligence émotionnelle. Dans le but de diriger la multiplicité des générations, des cultures et des ethnies du capital humain des entreprises d’aujourd’hui. Pour se démarquer nous devons devenir des personnes qui créées des conséquences positives autour de nous.

Nous devrions moderniser notre façon d’envisager le leadership et développer des habiletés et des compétences mieux adaptées à la nouvelle réalité. Nous vivons dans une période de changements majeurs. Dans cette situation, malgré les incertitudes, nous sommes appelés à choisir, à prendre action. Nous sommes dans des circonstances pour le moins extraordinaires et les patterns sont à réviser. C’est pourquoi la transformation du leadership arrive au bon moment.

Ceux qui désirent vivre du succès dans leur vie professionnelle, ceux qui visent avoir un impact sur ceux et celles qui les entourent et au sein de leur famille devront envisager le développement des talents de leader, de meneur d’hommes et de femmes. De plus, ce que nous avons appris sur le leadership d’autorité ne correspond plus aux réalités des entreprises d’aujourd’hui.

L’approche du leadership par une chaîne de commandement

Comme nous l’avons appris de nos parents issus de l’après-guerre, sont des concepts à réviser. Nos parents et grands-parents nous ont légué un héritage de valeurs. Toutefois les principes d’application dans les organisations actuelles pourraient plutôt être dépassés.

Il faut se souvenir que la presque totalité de ce qu’une personne apprend l’est en mimant, en copiant l’enseignant. Le reste provient des études. C’est ainsi que nous apprenons à parler et lire une langue par exemple. Peu importe où un enfant naît à travers le monde, il prendra l’image, les expressions, les pensées et les attitudes de l’environnement qui l’entoure. De tout temps, les hommes comme les animaux tendent à ressembler ou à imiter le leader du groupe ou de la troupe. 

Les approches de leadership des siècles passés ont fonctionné pendant l’ère industrielle. Elles sont modelées avec des approches directives et très hiérarchisées. Aujourd’hui, on le constate, ce sont des erreurs. Cette idée de chaîne complexe de commandements et de contrôle inflexible avec des « ne discute pas », « fait ce que je dis » ou « c’est moi le boss alors exécute » est devenue lourde. Elle limite l’initiative et anéanti la création. Dans le monde du travail moderne, c’est la meilleure manière de faire fuir les gens.

De nos jours, nous avons besoin d’un style de leadership totalement différent. Le développement des compétences et de connexion personnelle avec les autres est l’approche à préconiser. Aujourd’hui c’est la façon de persuader et de motiver ceux qui vous suivent. C’est là votre influence. Dans le monde d’aujourd’hui notre société et notre culture ont subi une transformation radicale.

Dans l’article suivant, je vous présenterai certaines caractéristiques du leadership de demain et les compétences qu’un entrepreneur devrait développer.